Sécurité : les Français réclament de la fermeté

Alors que la France baigne dans un climat où la menace terroriste se mêle à une montée de la violence, la sécurité s’impose comme l’une des clefs de l’élection présidentielle. Comme le révèle le dernier baromètre Odoxa-Fiducial, que dévoile en exclusivité Le Figaro, elle apparaît même pour 31 % des sondés comme le thème le plus prédictif dans leur vote, juste derrière le chômage (34 %) et le pouvoir d’achat (33 %). Tableaux à l’appui, les auteurs de cette étude le martèlent: «La place de la sécurité dans la campagne sera d’autant plus importante qu’elle comptera davantage aux yeux des Français en avril prochain que lors des précédentes présidentielles.» De fait, un Français sur deux (51 %) en est persuadé. Seuls 4 % des sondés pensent, au contraire, que ce sujet importera moins qu’à l’accoutumée dans son choix final. «C’est surtout chez les sympathisants de droite hors FN (62 %) et ceux du FN (68 %) que la sécurité prendra davantage de place dans le choix de vote», relèvent les sondeurs. Plus que jamais, le régalien est considéré comme un des derniers domaines sur lequel les gouvernants conservent encore une marge de manœuvre. Comme en atteste le baromètre Odoxa, près huit Français sur dix estiment que «la politique a un impact important sur la sécurité», bien loin devant l’économie et la santé (64 %) ou encore l’environnement (52 %). Si, en la matière, les Français font plus confiance dans la droite (41 %) et se disent insatisfaits à 65 % du bilan de François Hollande, l’enquête montre qu’aucun des principaux candidats à la mandature suprême n’a pris un avantage décisif dans l’opinion. Ainsi, Marine Le Pen apparaît paradoxalement comme «la plus efficace» (29 %), alors qu’elle n’a jamais gouverné.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.