Décollage des ventes du Rafale ?

Après quinze ans d’échec commercial, Dassault Aviation s’apprête à conclure deux grands contrats à l’exportation pour son avion de combat, le Rafale, en Inde et au Qatar. Dassault serait en effet entré en négociations exclusives avec le Qatar pour l’achat de 24 avions de chasse Rafale. Une commande qui représenterait 2,5 milliards d’euros au prix catalogue. Le Qatar cherche à acquérir 72 avions de combat pour renouveler et accroître sa flotte de Mirage 2000. La France pourrait aussi honorer enfin son contrat de vente avec l’Inde, après trois ans de reports. « La volonté indienne est au rendez-vous », a estimé Jean-Yves Le Drian, qui s’est rendu en Inde en début de semaine et a rencontré son nouvel homologue indien Manohar Parrikar. Le contrat géant portant sur la vente de 126 Rafale pourrait aboutir d’ici le printemps. L’aboutissement de ces négociations est crucial pour la France, qui prévoit d’abaisser progressivement ses commandes de Rafale à compter de 2016, mais également pour l’armée de l’air indienne qui a un besoin urgent de renouveler ses avions de chasse vieillissants. Depuis quinze ans, aucune tentative d’exportation du Rafale n’a jamais abouti. Le ministre s’est par ailleurs félicité de la progression des ventes d’armes françaises, dont le montant est estimé à « peut être un peu plus » de 7,5 milliards et demi d’euros en 2014. Des chiffres qui font oublier le fiasco du porte-hélicoptères Mistral avec la Russie. Le ministre de la Défense a en effet précisé que: « pour l’instant on ne livre pas. On pourrait ne jamais livrer. Il faut que les Russes se rendent compte de cette situation ». Ces deux contrats avec l’Inde et le Qatar, loin d’être isolés, pourraient être le début d’un succès commercial en raison de l’évolution des risques géopolitiques et de l’arrivée à maturité de marchés de renouvellement d’avions de chasse. Dassault Aviation est aussi sur les rangs pour obtenir un contrat d’une soixantaine d’avions Rafale au Canada et a repris des négociations avec les Emirats Arabes Unis. En outre, le groupe français est actuellement en lice pour un contrat de 18 avions en Malaisie. Enfin Dassault Aviation guette un appel d’offre en provenance d’Indonésie où le gouvernement cherche à acquérir 16 avions. Dassault semble actuellement sur tous les fronts. Après quinze ans, les ventes du Rafale pourraient enfin commencer à décoller. Source : vol en avion de chasse

This entry was posted in Actualité. Bookmark the permalink.

Comments are closed.